Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Nombril - Monsieur Poulpe

Publié par Thierry L. sur 14 Novembre 2022, 06:32am

Catégories : #Applaudi

Artiste polymorphe, Monsieur Poulpe se meut dans les fonds télévisuels avec aisance et discrétion depuis quelques années. Se propulsant d'une émission culinaire éthylique (Recettes Pompettes) à un peep-show rigolard (Crac crac), l'homme se dissimule derrière le nuage d'encre de l'humoriste. Qui a-t-il derrière l'échalas faussement indolent dont même l'identité demeure fuligineuse ?

Une scène vide et deux micros plantés à distance respectable. Ce premier spectacle est l'occasion d'un strip-tease à la fois touchant et impudent où l'animal Poulpe change la couleur et la structure de son moi en fonction du micro dans lequel il va parler. Côté cour (côté cœur ?), le gentil escogriffe confesse une enfance solitaire, une sexualité erratique, un manque de confiance sidéral et une peur panique de l'engagement tandis que côté jardin, le show-man a secrété, dans sa poche au noir, un délire verbal où fusent les onomatopées et les coq-à-l'âne surréalistes. Le tout avec la collaboration active d'une poignée de spectateurs pris en otage : un syndrome de Stockholm désopilant.

Action-Vérité. Si je me suis souvent perdu à tenter de suivre les délires hallucinés du comédien, j'ai été conquis par le confiteor bravache du Poulpe. Derrière les grimaces du clown, poignent les larmes et angoisses d'un gentil garçon paumé et c'est ce que je veux retenir de ce spectacle foutraque et hilarant (best of personnel : les effets secondaires d'une coloscopie, les aventures de Goofy chez les cougars ou les interventions déplacées d'un Fantômas ectoplasmique).

Te absolvo, Poulpy !

Merci Anne-So.

Nombril - Monsieur Poulpe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents