Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Les Complices - Georges Simenon

Publié par Thierry L. sur 22 Novembre 2022, 18:00pm

Catégories : #Lu

"Pour la première fois, il avait vu les narines d'Edmonde se pincer comme celles d'une morte, sa lèvre supérieure se retrousser en découvrant les dents en une grimace douloureuse qui ne rappelait en rien un sourire."

La quintessence du roman dur selon Simenon. Un canal et ses péniches, la solitude au sein du couple, l'alcool, les prostituées, la fuite et... une fillette avec un nœud rose dans les cheveux en leitmotiv...

Joseph Lambert, mari infertile, provoque un terrible accident d'autocar dans lequel une quarantaine d'enfants trouvent la mort. Fuyant lâchement ses responsabilités, il plonge dans un marasme de l'âme. Déprisant son quotidien -une épouse chaste, un frère dédaigneux, un cénacle de bourgeois mesquins-, il croit trouver une parade entre les bras de sa secrétaire, la froidement lubrique Edmonde. Car si la mort y rôde, le plaisir féminin frissonne tout au long du récit : la jouissance monnayée, économisée, exécrée, offerte mais surtout l'orgasme fascinant car hermétique d'une maîtresse impavide.

Simenon, brutal et cru, s'il explore les pensées les plus secrètes de son piteux héros, ne psychologise ni son personnage, ni sa trajectoire ce qui rend d'autant plus captivant ce court roman opaque. Il parsème les vaines dérobades de Lambert de funestes présages : une silhouette menaçante, un règlement de compte au couteau, de sombres avertissements lancés par de familières sibylles. Les abîmes intérieurs de l'homme en fuite se fracassent contre un quotidien désormais cryptique.

On peut lire cette errance comme un moment suspendu entre deux morts, celle de l'acte charnel d'où pourrait renaître un vertige, la plénitude d'un souvenir d'enfance, et l'autre, la mort bien réelle, par laquelle Lambert finira par s'effacer.

Pénétrant !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents