Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Feux - Marguerite Yourcenar

Publié par Thierry L. sur 16 Septembre 2022, 14:29pm

Catégories : #Lu

"L'amour est un châtiment. Nous sommes punis de n'avoir pu rester seuls."

"Série de proses lyriques reliées entre elles par une certaine notion de l'amour.", Feux -même si Yourcenar s'en défend- s'apparente à de touchants juvenilia.

Intenses sont les neuf blocs poétiques -turgides, denses, serrés, sévèrement justifiés, sans l'haleine des alinéas- que la romancière dédie à ses saturniennes muses d'élection. Du désespoir au suicide, notre Marguerite dépouille son cœur comme elle déchiquèterait un mouchoir de linon infusé de larmes. Elle fouille la vase de ses passions en les rattachant aux biographies subjectives d'illustres figures du passé. Toujours le goût de l'antique.

Prudente à l'ébauche du recueil (Phèdre, Achille, Patrocle ou Antigone), Yourcenar petit à petit s'enhardit, lâche la bonde à son inspiration (Léna) jusqu'à s'autoriser le "je" ; elle revit alors les affres de Marie-Madeleine (l'un des textes les plus brûlants), de Phédon ou de Clytemnestre avant de s'absenter dans un troublant effet de miroir avec Sappho.

Ce florilège dont la préciosité porte aux nerfs éblouit cependant, la prose y est superbe qui charrie munificence du vocabulaire et audace des images. Yourcenar y joue discrètement avec les anachronismes : les effets de ces archétypes de la passion amoureuse sur le lecteur ne devant pas être transitoires et gâtés mais pérennes et brûlants.

Griffures échappées à l'autodafé patent de quelque journal intime, de sentencieuses sentences qui tentent d'excorier l'amour et ses objets enchatonnent ce bouquet. On y retrouve surtout les ardeurs maladroites d'une jeune amante qui s'éprend, se rend ou se déprend.

"Solitude... Je ne crois pas comme ils croient, je ne vis pas comme ils vivent, je n'aime pas comme ils aiment... Je mourrai comme ils meurent."

En effeuillant la Marguerite... Je l'aime, un peu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents