Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Pour saluer Melville - Jean Giono

Publié par Thierry L. sur 25 Août 2021, 20:41pm

Catégories : #Lu

"Je crée ce que je suis : c'est ça un poète."

Mausolée de poche, "Pour saluer Melville" s'ébauche comme une biographie plutôt classique avant de tourner à l'affabulation revendiquée. C'est que Giono en dépiautant la vie de l'auteur de Moby Dick s'écorche lui-même ; les convergences sont criantes entre Melville et lui et plutôt que de rester amarré à une réalité trop prosaïque, il préfère prendre de l'erre et laisser filer une imagination thaumaturge.

Ainsi profitant d'une escapade anglaise de Melville, Giono s'extravague et lui rêve une rencontre fortuite avec Adelina White,  jeune héroïne de cape et peut-être d'épée. White : une page vierge assurément et déjà l'ombre d'un cachalot albinos. Car ce rapprochement fugace sera fécond qui engendrera un Léviathan opalin.

Jonglant avec les temps -un imparfait qui entrave, un passé simple qui affranchit-, allégorisant à génie déployé, mêlant le trivial à l'exquis, Giono, dans ce formidable exercice de style, nous dévoile ses arcanes (ici une balade en diorama dans laquelle au fil de son écriture, il positionne de plus en plus rapidement les modèles réduits de sa maquette littéraire ; là une simple feuille de laurier lui servant à illustrer son art de la métaphore...) et nous harponne encore une fois.

"Ses titres ne sont en réalité que des sous-titres ; le vrai titre pour tous ses livres c'est Melville, Melville, Melville et encore Melville, et toujours Melville." Idem pour Giono.

De l'ambre... blanc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents