Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


L'Envers et l'Endroit - Albert Camus

Publié par Thierry L. sur 28 Février 2020, 09:47am

Catégories : #Lu

" Quiconque a regardé le soleil fixement
Croit voir devant ses yeux voler obstinément
Autour de lui, dans l'air, une tache livide. (...)
"

Ce point ténébreux, cette tache noire "mêlée à tout comme un signe de deuil", Camus,à l'instar de Nerval, en a fait l'expérience : sous le soleil d'Alger, de Palma ou de Vicence affleurent la misère et l'absurdité du monde, la mélancolie et la mort.

Assoiffé d'expériences, bouillonnant de vigueur, le jeune Camus découvre qu' "Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre" et, en 5 courts essais poétiques -les doigts de sa main- il décline cette expérience intime. Oui, vivre c'est déjà mourir, la lumière reste indissociable de l'ombre et pour oublier il faut s'être souvenu. L'écrivain écorche le monde, en retourne la peau mais sous le lacis des vaisseaux, sang et phlegme, il y a, toujours présente, la douceur assassine de la fourrure.

L'Ironie, Entre oui et non, La Mort dans l'âme, Amour de vivre, L'Envers et l'Endroit : 5 petits cailloux jetés à l'eau dont les ondes concentriques n'en finissent pas de s'étendre. Un ciel nocturne, une mère cloitrée dans son silence, une danse langoureuse, un tombeau vide, la mort qui rôde, le soleil, "Faute éclatante" (P. Valéry), le "Soleil noir de la Mélancolie" (G. de Nerval)... Une maille à l'envers, une maille à l'endroit...

On y reviendra, c'est certain, ne serait-ce que pour traverser à nouveau ce feu joyeux et triste à la fois dont quelques brandons incandescents irradient irrémissiblement :

"Un émigré revient dans sa patrie. Et moi, je me souviens."

"Pour moi, j'avais envie d'aimer comme on a envie de pleurer."

"Au reste, comment dire le lien qui mène de cet amour dévorant de la vie à ce désespoir secret. Si j'écoute l'ironie, tapie au fond des choses, elle se découvre lentement. Clignant son œil petit et clair : "Vivez comme si...", dit-elle. Malgré bien des recherches, c'est là toute ma science."

Un passeport pour l'allégresse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents