Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Dom Juan (Le menteur volontaire) - Molière - Laurent Brethome et Philippe Sire

Publié par Thierry L. sur 12 Décembre 2019, 17:57pm

Catégories : #Applaudi

Repeindre le Dom Juan de Molière, en poncer le texte pour y ôter le surplus de matière, reboucher les petites fissures et ripoliner l'ensemble pour lui donner des couleurs tendances... Délicat chantier !

Brethome et Sire, artisans habiles et talentueux, s'y sont attelés et le résultat, soigné, est sensationnel : respect du texte originel, réchampissage révérencieux des intentions de l'illustre auteur, qualité des matériaux (décors, costumes, musique...) et nuances au goût du jour.

Au Sganarelle trépidant mais finalement orthodoxe de François Jaulin répond un Dom Juan inattendu : le libertin grand seigneur a laissé place à un fils à papa clubbeur, frimeur, tombeur de minettes. Avec son physique de grand échalas, Laurent Brethome donne corps à un suborneur minable qui ne craint ni dieu ni diable. Souvent ridicule, il a l'habit (ah, ce pyjama croquignolet !) et l'âme de l'emploi. Le baratineur en devient terriblement humain et finit par émouvoir tant ses lâchetés sont aussi les nôtres.

Elvire, ses frères, Monsieur Dimanche, Francisque le mendiant, Charlotte et Mathurine (jouées dans un français classique) sont tous interprétés par deux comédiennes pleines de vivacité et de fraîcheur, Elsa Canovas et Leslie Granger. Ce parti pris allège singulièrement la pièce et leur transformisme ludique pimente la mise en scène.

Enfin dans une apparition désopilante, Philippe Sire incarne via Skype un Dom Louis guindé qui semble invoquer les mânes du cher Jacques François.

Intelligent d'un bout à l'autre, ce spectacle -dont le sous-titre annonce clairement l'adaptation- multiplie les trouvailles charmantes et rend un bel hommage à Molière dont la prose -si l'on en doutait- n'a rien perdu de sa pertinence et de son insolence.

C'est fin, c'est très fin, ça s'applaudit sans fin...

 

Dom Juan (Le menteur volontaire) - Molière - Laurent Brethome et Philippe Sire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents