Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Un certain Paul Darrigrand - Philippe Besson

Publié par Thierry L. sur 27 Janvier 2019, 08:28am

Catégories : #Lu

"Maladie d’amour,
Maladie de la jeunesse
Si tu n’aimes que moi
Reste tout près de moi..."

Après le délicat Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson, désormais sans fard, poursuit ses travaux de déblayage mnésique.

Sous l'égide d'Annie Ernaux (exergue matriciel), ce court récit (roman ?) agit comme un doppler : l'écriture de Besson scrute ce qui faisait si bien battre son cœur dans ces années quatre-vingt finissantes. Chaque veine, chaque artère est sondée dans l'examen impartial d'une passion de jeunesse. Avec cette introspection amoureuse, le romancier, ultrasensible, dissèque le beau cadavre d'une relation devenue impossible et qui à défaut d'empoisonner son âme a infecté son corps.

Besson convoque nos souvenirs en même temps que les siens et ponctue sa narration de titres de chansons ou de films, subtil fond sonore d'un éblouissement amoureux. Qu'il traduise la peur panique d'un diagnostic médical par de courts paragraphes affolés ou qu'il évoque la tension érotique d'une première étreinte à travers une longue période sans ponctuation, sorte de poussée de désir en apnée, l'écrivain fait vibrer en nous des sensations enfouies, fanées, mais toujours prêtes à rejaillir.

Qu'importe le contexte, qu'importent les faits, Besson murmure pour son lecteur la chanson bien douce des amours décomposées. et le miroir qu'il lui tend bouleverse autant qu'il captive.

Et chacun de reconnaître le "Paul Darrigrand" de sa propre histoire...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Une histoire banale mais qui justement parle à (presque) tout le monde...
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents