Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Sous le soleil exactement - Arnaud Cathrine / Florent Marchet

Publié par Thierry L. sur 24 Mars 2018, 09:20am

Catégories : #Applaudi

"Initiales enlacées
Sur le sable comme nous-mêmes
Nos amours seront effacées
Avant ce fugitif emblème"

Piquey, côte sauvage du bassin d'Arcachon, 1922. Jean Cocteau, amoureux transi et Pygmalion de génie, y retient prisonnier, le temps de torrides étés, le jeune Raymond Radiguet, futur martyre des lettres françaises, fauché à vingt ans par une sournoise fièvre typhoïde.

Arnaud Cathrine s'est saisi de ces embellies estivales et nous raconte une journée parmi d'autres de vacances studieuses : le Maître Cocteau surveille, protège et désire sa Galatée, le rebelle et insaisissable Radiguet.

Héron gris affété, droit comme un I sur son tabouret, Cathrine nous livre un Prince frivole fracassé d'amour cependant que Florent Marchet, cabochard, illustre, piano et guitare, les implicites de cet Amour qui n'ose pas dire son nom et met en musique quelques devoirs de vacances du jeune prodige aux joues rouges. La voix du chanteur, toujours proche du sanglot, envoûte.

Une parenthèse enchantée que ce spectacle de poche !

"Quand je suis au bord de la mer
Afin de rester toujours jeune
Comme Aphrodite je déjeune
De soleil et de lune dîne

je me sens devenir ondine
Qui joyeuse où l'onde est amère
Ne souhaite pour son sommeil
Pas d'autre oreiller que les vagues

Si sur le sable le soleil
Luit, comme perdue une barque
Plus n'ai besoin de vos attraits
Votre éponge ni votre craie,

Vénus, pour dormir éveillée
Aux âmes de larmes mouillées"  Raymond Radiguet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents