Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Le Crime du comte Neville - Amélie Nothomb

Publié par Thierry L. sur 16 Mars 2017, 12:55pm

Catégories : #Dévoré

Je suis en colère, ai le sentiment d'avoir été floué et dois avouer que j'ai longuement hésité entre une sentence brève et une opinion plus argumentée. Je vous livre donc les deux.

"A fait caca, Amélie !"

versus

" Quand la dépendance (au champagne) s’installe, les conséquences néfastes sont nombreuses et touchent toutes les sphères de la vie du buveur. L’état de santé se dégrade tant sur le plan physique que psychologique. Les relations avec les proches sont perturbées et la vie professionnelle peut également être touchée." *

C'est ce qui guette Amélie que j'ai tant appréciée, cela fait déjà de trop nombreuses années**. Dans son dernier ouvrage, une sorte de brouillon d'un roman à venir, la Belge chapeautée nous propose un (très) court récit sans intérêt sinon d'avoir une héroïne au prénom atypique (ici, Sérieuse, ce que ne sont ni l'auteur, ni son éditeur).

Ceux qui aiment la baronne Nothomb ou l'ont aimée retrouveront dans "Le Crime du comte Neville" les réminiscences d'une splendeur terriblement amoindrie avec l'esquisse d'un récit ambigu mais emberlificoté (Merci Oscar Wilde), des squelettes de dialogues niais plutôt que subtils, une atmosphère d'un romantisme godiche...

Quant au style, il n'est plus que l'ombre de l'ombre de lui-même...

"Toutes ces difficultés (...) peuvent conduire à des situations de rupture (...) professionnelle." *

J'en ai bien l'impression !"

 

* Source : Santé Publique France

**Stupeur et tremblements, Le sabotage amoureux (un petit bijou), Métaphysique des tubes...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents