Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Hétaïre - Horripiler

Publié par Thierry L. sur 17 Février 2017, 17:52pm

Catégories : #Cueilli

Hétaïre : Nom féminin; Emprunt au grec hetaira "compagne, amie" et, spécialement, "maîtresse, courtisane" (opposé à la femme légitime et à la prostituée). Le mot se dit d'abord, en parlant de l'Antiquité grecque, d'une courtisane d'un rang social élevé puis, par extension littéraire, d'une femme vénale.

Jamais, jamais vampire
Ne suça d'une enfant le cou charmant et frais
Comme moi je suçais, ô ma rousse hétaïre,
La lèvre de cristal où buvait mon délire
Et sur laquelle tu brûlais ! (J. Barbey d'Aurevilly, La maîtresse rousse)

 

Bonheur-du-jour : Ce composé désigne  un petit bureau de facture très soignée, souvent en bois précieux. Le nom du meuble est probablement lié à la grande vogue qu'il connut au XVIIIe s., mais aussi à la position qu'il occupait, généralement près d'une fenêtre, ou entre deux fenêtres, et ainsi éclairé par la lumière du jour.

 

Hic : Nom masculin. Reprend un mot latin signifiant "ici" dans la locution hic est quaestio "c'est là la question". Dans la langue du Palais, il était employé dans la marge d'un acte pour attirer l'attention sur un point important et en éviter ainsi la lecture dans son entier. De là l'emploi du mot au sens de "point difficile (d'une chose, d'une affaire)", notamment dans les expressions voilà le hic, c'est (bien) là le hic.

 

Hic et nunc : Locution adverbiale. mots latins signifiant "ici et maintenant". Emploi didactique et littéraire.

 

Histrion : Nom masculin. Emprunté au latin histrio "mime, comédien" et, au figuré, "fanfaron, faiseur d'embarras". Le mot est peut-être dérivé de Hister, nom latin du Danube inférieur, qui traversait l'Istrie : les Anciens pensaient que les premiers acteurs venaient de cette contrée située à l'est de l'Adriatique. Histrion est d'abord employé pour désigner un acteur de l'Antiquité romaine jouant des farces grossières ; par extension, le mot prend péjorativement le sens de "comédien". Il s'emploie aussi pour "charlatan, personne qui joue un rôle".

 

Hobby : Nom masculin. Emprunté à l'anglais sous la forme complète hobby-horse (de hobby "petit cheval" et horse "cheval"). Le mot a été francisé en hobin, pour "sorte de cheval-jupon employé dans des spectacles comiques ou burlesques" puis  "cheval de bois pour les enfants", d'où "passe-temps". Hobby s'emploie au sens de "passe-temps pour se distraire".

 

Hobereau : Nom masculin. Dérivé de l'ancien français hobel, désignant un petit oiseau de proie. Hobereau, terme de fauconnerie, désigne un oiseau rapace diurne, un faucon de petite taille qui se nourrit de petits oiseaux. Par analogie, et employé péjorativement, le mot se dit ensuite d'un gentilhomme campagnard de petite noblesse qui vit sur ses terres.

 

Horripiler : Verbe. Emprunt au latin impérial horripilare "avoir le poil hérissé", composé du latin horrere "se dresser (en parlant des poils du corps)" -et qui a donné horror = horreur- et de pilus "poil". Le sens étymologique, d'abord didactique, est limité à la physiologie ; il apparaît en même temps que le sens figuré courant "exaspérer, provoquer l'agacement".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents