Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Habeas Corpus - Hamburger

Publié par Thierry L. sur 22 Janvier 2017, 13:58pm

Catégories : #Cueilli

Habeas corpus : Nom masculin emprunté à l'expression anglaise médiévale habeas corpus, mots latins signifiant "que tu aies le corps", abréviation de habeas corpus subjiciendum "tu présenteras le corps" (c'est-à-dire la personne en chair et en os) devant la cour. L'expression désigne à l'origine un acte (writ) délivré par la juridiction compétente pour notifier que le prévenu doit comparaître devant le juge ou devant la cour, pour qu'il soit statué sur la validité de son arrestation. Ensuite habeas corpus est le nom de la loi qui institue l'obligation de cette pratique (1679 sous Charles II ; Habeas Corpus Act), en vue d'assurer la liberté individuelle. Le mot ne se répand en français qu'au milieu du XVIIIe s., en tant que symbole de garantie juridique de liberté individuelle.

 

Habitus :Nom masculin. Reprend un mot latin qui signifie "manière d'être". Rare en français avant le XIXe s., le mot conserve le sens d' "aspect général", spécialement en médecine, où l'apparence générale est vue comme reflet de l'état de santé, et en sociologie où il se répand vers 1980.

 

Hagard, arde : Adjectif d'origine incertaine. Attesté sous la forme hagart comme terme de fauconnerie, on l'a considéré comme dérivé de hague, forme normande de haie. Un faucon mué de haie "sauvage" s'opposait à mué de ferme "domestique". Hagard s'est dit en fauconnerie de l'oiseau qui capturé adulte, restait trop farouche pour être apprivoisé (opposé à niais "pris au nid", et à sors "en plumage brun de jeune"). Le mot s'applique ensuite aux personnes au sens de "farouche" en parlant du sentiment puis de l'expression (un regard hagard).

 

Haïkaï ou Haï-kaï : Nom masculin attesté chez Paul Éluard dans un titre de recueil (Pour vivre ici, onze haïkaïs). C'est la translittération d'un mot japonais, lui-même d'origine chinoise signifiant "poème mettant en œuvre les jeux de l'esprit". Associé, avec ce sens, au renga, le haïkaï devient un genre autonome à partir du XVIIe s., en particulier avec l'école de Bashô (1644-1694). Les haïkaïsœuvre collective, sont construits à partir d'un thème, lors de séances qui réunissent plusieurs poètes, et ils s'enchaînent. Chaque haïkaï se compose, comme le renga, d'une strophe de 17 syllabes (5/7/5). En français le mot désigne un poème construit selon la structure syllabique du haïkaï.

 

Haïku : Nom masculin. Autre emprunt au japonais, il représente la contraction de haïkaï-hokku, hokku désignant d'abord le verset initial d'une séquence, puis un verset détaché. Ce mot a été proposé en 1891 par l'écrivain Masaoka Shiki (1867-1902) pour désigner un poème de même structure que le haïkaï, mais composé hors de toute préoccupation d'enchaînement.

 

Hallali : Nom masculin et interjection. Terme de chasse à courre, le mot est composé de haler "exciter les chiens" et de à lui, sous la forme réduite a li (donc "hale à lui"). Hallali est le cri qui annonce que la bête poursuivie est aux abois, d'où le nom désignant ce cri ou la sonnerie du cor (sonner l'hallali) et, par métonymie, le moment où l'animal est mis à mort. Le mot s'emploie au figuré pour "dernier temps d'une poursuite", "approche de la fin, de la mort".

 

Hamburger : Nom masculin. Emprunté à l'américain hamburger (proprement hambourgeois), de Hambourg. C'est l'abréviation de hamburger steak, "steak hambourgeois". Le mot, qui désigne un bifteck haché servi dans un pain rond ne s'est répandu en français qu'à partir de la Seconde Guerre mondiale, sous l'influence des soldats américains. On ignore la raison de la référence à Hambourg pour désigner ce plat. Pour mémoire, rappelons que Michel Berger s'appelait en vérité Michel Hamburger (il était le fils du professeur de médecine Jean Hamburger).

Habeas Corpus - Hamburger
Gustave Courbet, L'hallali.

Gustave Courbet, L'hallali.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents