Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie errante

La vie errante

Mes goûts et mes couleurs


Goulag - Guignol

Publié par Thierry L. sur 16 Janvier 2017, 15:29pm

Catégories : #Cueilli

Goulag : Nom masculin. Attesté comme nom féminin (milieu du XXe s.) avec le sens russe, le mot s'est répandu vers 1974 avec la traduction du livre d'Alexandre Soljenitsyne, L'Archipel du Goulag. Le mot est l'abréviation russe de Glavnoïé Upravlenie Lagereï, "Direction générale des camps". Goulag (souvent avec une majuscule) désigne l'institution des camps de travail forcé dans l'ancienne Union soviétique et, par extension, la mise à l'écart, dans un régime totalitaire, des éléments jugés indésirables, ou (un, des goulags) un camp de travail forcé. Le goulaguier est un "gardien, partisan d'un goulag".

 

Goule : Nom féminin. Attesté dans la traduction de Galland des Mille et Une Nuits (1712) et emprunté à l'arabe ġūl "démon qui dévore les hommes", la goule désigne un vampire femelle des légendes orientales et, au figuré, une femme lascive, insatiable, dans un usage littéraire.

 

Gourbi : Nom masculin. Apparaissant dans un récit de voyage, alors écrit gurbie (1743), c'est un emprunt à l'arabe d'Algérie gurbī, "maison de terre, chaumière". Gourbi, "habitation sommaire", a désigné par analogie un abri de tranchées et, par extension, une habitation misérable et sale.

 

Gringo : Nom masculin. Vient de l'espagnol d'Amérique où il est utilisé pour désigner les étrangers, en particulier les Anglo-Saxons (Américains du Nord). Le mot serait une altération de grigo, griego "grec", mot espagnol qui avait pris le sens de "jargon incompréhensible". L'hypothèse semble plus vraisemblable que celle qui recourt à l'expression Green, go out "vert (c'est-à-dire "soldat yankee") fous le camp".

 

Grog : Nom masculin. Emprunté à l'anglais grog (1770), d'abord "ration de rhum coupé d'eau", tiré de Old Grog, sobriquet donné à l'amiral Vernon qui portait habituellement un manteau de grogram ("tissu côtelé" ; du français gros-grain). Cet amiral prescrivit en août 1760 l'ajout de moitié d'eau dans la ration de rhum des matelots. Le grog des marins était bu froid, puis chaud au XIXe s. dans les climats humides des tropiques. Cette boisson s'est répandue hors du milieu des marins vers 1850.

 

Guignol : Nom masculin. Emploi comme nom commun (1847) du nom du canut lyonnais Guignol (variante Chignol), dont Mourguet fit le héros de son théâtre de marionnettes, à la fin du XVIIIe s. à Lyon. Guignol, proprement "celui qui cligne de l'œil ", est dérivé de guigner. Au milieu du XIXe s., un guignol, "marionnette sans fil" se dit par analogie d'une personne involontairement comique ou ridicule ; il a aussi le sens de "cabotin". Le mot désigne par métonymie le théâtre de marionnettes et les pièces dont Guignol est le héros. Le composé grand-guignol est le nom d'un théâtre parisien spécialisé dans les pièces d'horreur tragi-comique et est très utilisé pour désigner un genre de spectacle horrifique et sanglant d'un mauvais goût outrancier.

Goulag - Guignol
On aimerait en savoir plus...

On aimerait en savoir plus...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents